EN TROISIEME - Préparer le D.N.B.

jeudi 13 juillet 2017
popularité : 26%

Avec la réussite de l’orientation, l’obtention du Diplôme National du Brevet est l’incontournable condition d’une année réussite. Ce brevet n’est pourtant pas un diplôme, il n’offre intrinsèquement aucune priorité d’orientation ou de formation diplômante, mais il est pour les candidats et leurs familles le grand portail d’honneur pour la sortie de la scolarité obligatoire. Philippe Auguste a mis en place quelques actions d’aide à la réussite au Brevet de nos élèves.

1 ou 2 brevets blancs

Nous organisons deux passations d’entraînement (blanches) des épreuves écrites du Brevet (au minimum une, selon les possibilités). Cet entraînement permet aux élèves de découvrir l’épreuve, son déroulement, mais aussi de se retrouver dans les conditions réelles d’examen (si ce n’est que nous ne libérons pas toutes les autres classes pour ces deux occasions).

Toutes les classes de Troisième reçoivent une information dédiée par le Principal adjoint qui passe leur rendre visite une petite quinzaine avant chaque épreuve. La première fois pour leur parler :

  • du premier brevet blanc (B.B. 1 pour les amis),
  • de l’A.S.S.R,
  • du stage en entreprise, de la rédaction et de la soutenance du rapport,
  • du premier oral de langues,
  • du déroulement de la préparation et de l’épreuve d’Histoire des Arts, dont la note compte aussi pour le Brevet.

Seconde visite :

  • bilan statistique et qualitatif du B.B. 1,
  • conseils pour la passation du B.B. 2,
  • le second oral de langues,
  • détails et précisions sur l’épreuve d’Histoire des Arts,
  • les procédures d’orientation et particulièrement Pass Pro,
  • présentation des journées à thèmes qui émailleront la fin de l’année (photos de classes, journée de l’Elégance et de la Courtoisie...).

En résumé, une heure par visite et par classe, bien remplie d’informations et de questions-réponses.

Week-end langues et Maths

Pendant les vacances de Toussaint, ce sont une vingtaine d’élèves qui restent, encadrés par un professeur d’E.P.S. et un professeur d’Anglais (stage Langue) et environ quinze par un professeur de Mathématiques (stage Maths) pour travailler sur les matières du brevet. Rappelons que si l’Anglais ne fait pas partie des matières pour les épreuves écrites terminales, il compte pour la certification en langue et la moyenne annuelle fait partie de la note de contrôle continu. Il en est de même pour les Maths qui, en plus, sont une des discipline de l’écrit.

Pondichéry

Non, le collège n’organise pas un voyage en Inde pour réviser ! Mais les trois premiers samedis de juin, une troupe de volontaires vient (sur inscription préalable) travailler le matin sur les sujets tombés dans les établissements français de cette ville, qui sont chronologiquement les premiers à passer le D.N.B. Ainsi, il est loisible aux plus motivés de travailler sur les sujets tous frais de l’année.

Il ne s’agit pas d’épreuves blanches, mais plutôt de la préparation d’un plan de travail par chaque élève, le professeur corrigeant avec le groupe et instillant une méthodologie de travail par rapport au contenu du sujet, mais aussi de façon à optimiser le temps de travail de l’épreuve, quelle que soit la discipline. Un samedi matin pour chaque matière, deux heures par séance. Ils sont en général une cinquantaine de collégiens à s’inscrire à cette préparation.

Une couturière avant la première, en quelque sorte.

Bachotage

Le terme est plutôt adapté au baccalauréat, mais il s’agit bien d’une révision en vue des épreuves du Brevet. Le jour qui précède les épreuves, le collège est en général fermé pour la mise en place des salles. La semaine qui précède cette ultime journée de repos-révision-détente-concentration-relaxation, les emplois du temps de toutes les classes sont bouleversés au profit des élèves de Troisième qui n’ont alors plus que des séances de Français, Mathématiques et Historie - Géographie, et bien entendu Physique, Technologie et S.V.T. (deux des trois en fonction de ce qui va tomber pour l’examen).

Il ne s’agit pas de cours ; on ne refait pas une année en quelques journées. C’est un contenu sur mesure, à la carte, que dispensent les professeurs. Les élèves eux-mêmes demandent à l’enseignant de revenir sur tel point du programme qu’ils n’ont pas compris, pas mémorisé ou qu’ils souhaitent simplement approfondir. L’enseignant répond alors uniquement à leur demande.

Pour ce dernier dispositif, tous les élèves de Troisième sont concernés. Il va sans dire que les enseignants sont d’une exigence sans faille sur la concentration et le comportement exigés des élèves et tous ceux qui perturbent les séances, empêchent les camarades de travailler sont sans délai libérés et remis à leurs parents jusqu’à l’épreuve elle-même.

Mais les classes des autres niveaux pendant ce temps ? Leurs emplois du temps sont compactés pour que les trous occasionnés par l’indisponibilité des professeurs de Brevet créent le moins d’heures de permanences possible, ce autant dans l’intérêt des élèves que de l’équipe de Vie scolaire.