Les fonctions de chacun

jeudi 13 juillet 2017
popularité : 29%

Quand on arrive au collège, on a de quoi être perdu : on change de professeur (voire de salle) à chaque heure, on a affaire à un nombre accru de personnes (et pas seulement dans le cadre du travail scolaire) et certaines fonctions rencontrées dans le collège n’existaient tout simplement pas à l’école.

Le collège est géré par le Conseil départemental, les écoles le sont par la municipalité. Cela explique certaines différences, comme le service gestionnaire qui n’existe pas en élémentaire : on s’adresse à la mairie pour payer la cantine. La Vie scolaire est prise en charge par les professeurs des écoles, mais pas par ceux de collège.

Beaucoup de fonctions nouvelles, cela entraîne beaucoup de personnes nouvelles et nos élèves ne sont pas les seuls désorientés quand ils entrent au collège. Les parents le sont aussi et c’est bien légitime.

La Direction

Elle est composée du Principal, de son adjoint et de la Gestionnaire. La Direction organise le travail des personnels, celui des élèves (emplois du temps) et donne le cap pédagogique au travers d’un projet d’établissement fabriqué en collaboration avec le reste de l’équipe. Elle prend les décisions organisationnelles, financières et humaines qui s’imposent à certains moments : elle valide ou non une dépense, une sortie ou une activité. Elle peut aussi décider de sanctions parfois lourdes à l’encontre d’élèves qui commettent des fautes graves.

  • Le Principal, notamment, réunit le conseil d’administration et le conseil de discipline, entre autres instances décisionnelles du collège.
  • La Gestionnaire s’occupe de la comptabilité du collège, des achats de fournitures aussi diverses que les manuels de classes, les feutres pour les tableaux blancs, les ampoules, le véhicule de service. Elle reçoit les paiements de cantine, organise horaires et travail des agents, reçoit les fournisseurs et passe les commandes. Elle prépare le budget de l’année à venir, clôt celui de l’année passée, tout en gérant celui de l’année en cours.

Les enseignants

Pourquoi parler d’eux ? Tout le monde sait qu’un enseignant... enseigne ! Mais au-delà des 15 à 20 heures hebdomadaires (selon le statut) passées devant la classe, que font-ils ?

Ils préparent leurs cours, c’est une évidence. Même quand un enseignant a plusieurs classes de même niveau, les cours ne sont pas obligatoirement les mêmes car une classe progresse plus vite qu’une autre, on revient sur des points différents avec les élèves.

Ils corrigent les copies et dans ce cas, deux classes de même niveaux représentent tout de même le double d’élèves. Ils préparent les documents de cours. Parfois, un élève à besoin particulier (malvoyant, malentendant, atteint d’une pathologie particulière) nécessite un document agrandi, un complément d’explication personnalisé, une adaptation du temps ou de la longueur d’un contrôle.

Les professeurs participent à toutes les instances de réflexions, d’évaluation et de discipline qui concernent leurs élèves : conseils de classes ou d’administration, conseils de discipline ou réunion de synthèse.

Ils suivent particulièrement ceux de leur classe principale, assurent la liaison avec les familles, la Vie scolaire, et tous les services ou intervenants qui peuvent avoir à travailler avec eux.

Ils sont les garants de la qualité d’enseignement à laquelle peuvent prétendre nos élèves.

La Vie scolaire

Au collège, les Assistants d’éducation (autrefois appelés “surveillants”) :

  • contrôlent les retards et absences des élèves,
  • assurent leur surveillance et leur sécurité : permanence, demi-pension, mouvements dans la cour et les couloirs, entrée et sorties du collège…
  • signalent aux élèves les absences des professeurs, les changements de salles ou d’emplois du temps,
  • suivent les collégiens dans leur scolarité ; à Auguste, chaque niveau de classe bénéficie d’un A.Ed. référent,
  • gèrent les difficultés entre élèves et veillent à l’application du règlement intérieur,
  • enfin, ils sont à l’écoute des adolescents, leur prodiguant aide et conseil quand ils en ont besoin et/ou le demandent.

Les conseillers Principaux d’Education (C.P.E.) sont les responsables de l’équipe Vie scolaire. Ils participent aux conseils de classes, peuvent les présider, échangent des informations avec les professeurs, forment et conseillent les délégués dans leur fonction de représentation, prennent tous les contacts utiles avec les familles.

Ils sont souvent contactés aussi par les parents ou les services partenaires du collège gérer des situations de la vie quotidienne. Ils ont un contact permanent et intense avec les professeurs dans le suivi d’élèves en difficulté. Ils sont le lien entre tous les membres de la communauté scolaire et le carrefour incontournable de tous les services qui œuvrent à la réussite des élèves.

A la rentrée 2017, comme à la précédente, un(e), C.P.E. stagiaire rejoint l’équipe. Cette arrivée représente un bénéfice réel pour l’organisation du travail au quotidien et de la réflexion pédagogique et éducative au sein de la communauté scolaire.

Sanitaire, Social et Orientation

  • Médecin scolaire

Le collège bénéficie d’un médecin scolaire, mais le médecin scolaire, lui, bénéficie à plusieurs établissements, entre collège, lycée, les écoles du secteur. Il n’est donc réellement présent qu’une partie du temps et sur demande précise de l’Infirmière pour régler une situation qu’elle-même ne peut solutionner : certificat à signer, diagnostic, dossier à valider, par exemple.

  • Infirmière

Comme le médecin scolaire, elle travaille sur plusieurs sites. Dans le cas du collège Philippe Auguste, elle a dans son secteur 8 écoles en plus de nous. Néanmoins, c’est vers elle que nous nous tournons directement quand un accident, quand un malaise, quand une question médicale... En l’absence de l’Infirmière, nous sollicitons le S.A.M.U.

Elle pratique aussi les dépistages requis par la loi, soigne les bobos au quotidien et prête une oreille empathique aux petits problèmes qui prennent parfois dans le cœur et dans la tête de nos jeunes des proportions considérables (pour autant, nous veillons à ce que la bobologie ne prenne pas le pas sur des interventions plus urgentes et nécessaires).

Enfin, l’Infirmière mène des informations et fromations, anime seule ou en partenariat des séances liées à la santé des collégiens : Éducation à la Vie Affective et Sexuelle, Prévention des conduites à risques et des Infections Sexuellement Transmissibles.

  • Assistante sociale

Elle ne dépend pas du collège, mais de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale. Elle est en général basée sur plusieurs établissements (collège et/ou lycée) et intervient spontanément, à la demande des familles ou à celle de l’équipe du collège dans des situations familiales, sociales tendues qu’elle concourt à apaiser au mieux des intérêts de l’élève.

  • Psychologue de l’Education nationale

Jusqu’à l’an dernier Conseiller d’Orienation - Psychologie, on l’appelle le plus souvent par son acronyme : le C.O.P. Psychologue de formation, il est habilité à tester des élèves en vue d’une orientation et à dresser un bilan psychologique. Il est aussi le spécialiste de l’orientation. Il connaît les dispositifs d’enseignement, les structures d’accueil, les filières de formations et peut efficacement renseigner un élève et sa famille. Il peut aussi aider un collégien à définir son projet de formation quand celui-ci est dans l’indécision la plus complète. Il aide, mais en aucun cas, ne choisit à la place de...

Il est rattaché au (C.I.O.) du secteur. Elèves et familles peuvent aussi bien prendre rendez-vous au collège qu’au C.I.O. pour le consulter.

Administration et services

Bien qu’évoqués en fin de liste, ces personnels ne sont pas les moins importants de la collectivité. Leur travail (nettoyage, entretien, réparation, mise en service, adaptation...) s’exprime hors de la présence des élèves : avant qu’ils arrivent au collège, après qu’ils l’aient quitté, dans des locaux où ils ne sont pas pour le moment... Mais pour être ceux qui travaillent en coulisse, ils sont ceux grâce à qui les poubelles sont vidées, les salles balayées et accueillantes, les repas distribués, les ampoules changées. Bref : toute une gamme de petits conforts qui sont efficaces parce qu’invisibles. Mais c’est bien connu : c’est quand les piles lâchent qu’on commence à apprécier la télécommande.

Tout cela pour dire que si chacun a sa fonction, sa place dans la hiérarchie professionnelle de notre établissement, nous sommes tous en droit d’exiger le même respect humain (et en devoir de le prodiguer aussi) de nos élèves. Il est aussi grave pour un adolescent de manquer de respect à la dame qui vient de vider la poubelle de la classe qu’à un membre de la Direction. L’échelle des sanctions ne fait aucune différence entre les personnels. Bien sûr, il va de soi que ce paragraphe ne débite que des évidences et que chacun, de la Sixième à la Troisième, est en pleine conscience des vérités qu’il distille. Il était donc aussi inutile de l’écrire que de le lire.

Au-delà des fonctions spécifiques de chacun, il n’en reste pas moins vrai que quand l’équipe (professeurs, A.Ed., administratifs, agents, intervenants sanitaires et sociaux) est considérée dans son ensemble, elle prend le nom de “communauté éducative” et ce n’est pas pour rien : tous sont au service de la réussite des élèves ; s’ensuit une collaboration entre tous les services, une solidarité professionnelle sans laquelle un collège, une école ou un lycée n’est qu’une machine à enseigner.

C’est la richesse de notre communauté, dans laquelle il ne faut pas oublier un membre important : la famille. Que l’on soit parent, tuteur, famille d’accueil ou représentent d’un service social, aucun travail n’aboutit si dedans, on ne travaille pas avec dehors. Nous ne sommes ni ennemis, ni concurrents, mais partenaires. Il est crucial de nous le rappeler quand nos avis divergent sur la matière humaine dont nous nous occupons : nos élèves.